2 octobre 2017

Inktober : let's go!

J'ai découvert le défi Inktober l'an dernier car ma copine San, dont je suis le blog M.E.U.F. depuis un sacré bout de temps, y participe.

Inktober est un principe génial et un peu fou comme je les aime : les participants doivent, chaque jour pendant tout le mois d'octobre, réaliser une illustration avec des méthodes traditionnelles.
Tout le monde peut participer, chacun avec son niveau, sans complexe. Le tout est de s'y tenir (plus facile à dire qu'à faire !). 

Le tout étant de ne pas manquer le coche une seule fois...
http://marredetre1fille.canalblog.com/archives/2016/10/22/34471080.html

Petit souvenir de l'Inktober de San daté du 22/10/16 qui illustre à la perfection l'état de certains participants...

Pour ma part, je suis évidemment en priorité le blog M.E.U.F. (à traduire par Marre d’Être Une Fille) de San, qui non contente d'être une talentueuse graphiste illustratrice free lance croulant sous le travail, parvient toujours à illuminer mes journées par ses réalisations personnelles cute et pleines d'humour. 
En plus, elle s'est remise à l'aquarelle et espère bien profiter du mois d'octobre pour s'améliorer donc ça promet de belles surprises.

Est-ce que vous aussi vous suivez des blogueurs de talent qui participent à l'Inktober ? Si c'est le cas, n'hésitez pas à partager en commentaire, qu'on puisse les encourager tout au long du mois d'octobre : plus ils se sentiront suivis et soutenus, plus cela devrait les aider à réussir le défi !
http://marredetre1fille.canalblog.com/archives/2016/10/19/34461304.html
Je vous ai prévenus, chez San, parfois, c'est gatouillage assuré... Inktober du 19/10/16.
Je vous le dis, ça promet pour cette année !

30 septembre 2017

Lectures de septembre

Allez, hop hop hop, c'est la rentrée, nouvelles résolutions, tout ça, il faut que je me bouge pour que ce blog de sombre pas définitivement.

Je commence par un retour en temps et en heure sur mes lectures de ce doux (hum hum) mois de septembre, tout en continuant à me gaver de figues cueillies sur l'arbre.

Je ne parlerai pas de mes relectures du début de mois (quand je n'ai pas le moral, rien ne vaut les lectures doudou, et j'en ai vraiment eu besoin vu que je me suis séparée de plusieurs dizaines de livres, DVD et BD, et que ça reste toujours délicat, même si j'essaye d'être de plus en plus détachée).

Donc, pas un mot sur mes rechutes, je me concentre sur mes découvertes du mois.

Tout d'abord, je tiens vraiment à (re) parler de la série Ana l'étoilée, d'Ophélie Bruneau, parue aux éditions du Chat Noir, dont j'avais déjà lu avec plaisir le tome 1 l'an dernier et dont je viens de boulotter coup sur coup les tome 2 et 3.
Je trouve que cette série est de mieux en mieux à chaque épisode. Ces romans courts sont idéaux pour passer une bonne soirée de lecture cocooning. J'insiste de nouveau sur le fait que c'est du vrai fantastique donc vous n'y trouverez pas de personnages masculins façon "mâle alpha à baffer" comme on en compte à gaver dans le courant bit-lit. 
Ana l'étoilée se veut plus réaliste et subtile au niveau de l'axe romanesque et c'est bien pour ça que ces romans me plaisent... en plus d'avoir des intrigues condensées qui font que je ne peux pas lâcher les livres une fois entamés. C'est pour moi une nouvelle série de livres doudous à conserver précieusement.

(la couverture du tome 2 peut surprendre mais elle est complètement raccord avec les péripéties de l'héroïne et prend tout son sens à la lecture !)

19 septembre 2017

Pourquoi je préfère les one shot

Après des semaines de silence radio, je chausse ma petite casquette de lectrice pour aborder un sujet dont au final tout le monde se fout mais qui me tient à cœur, suite à des échanges avec une copine qui a fini par me demander, dépitée de me voir très frileuse dès que l'on me conseille la lecture d'un roman comportant "tome 1" sur la couverture : "Mais bon sang, qu'est-ce que tu reproches aux séries ?"
Kate Daniels, une série urban fantasy que j'affectionne particulièrement et que l'éditeur français initial a "lâchée" après le tome 4 ; par chance, elle a fait l'objet de traductions amateurs puis a été reprise par un nouvel éditeur, MxM Bookmark, avec des couvertures qui cadrent 10 fois mieux avec l'univers. J'ai hâte de m'y remettre !

Car oui, je le confesse, même si j'ai réellement commencé ma boulimie de lecture à l'âge de 8 ans avec les opus de Walter Farley, en particulier la série L'étalon noir (si tu n'es pas fan, tu ne peux pas comprendre), j'ai toujours préféré les one-shot. De façon inconsciente. 

Depuis quelques temps, j'évite pourtant les séries de façon bien plus consciente, parce que j'ai tout simplement eu... trop de déboires. Malgré tout, il est difficile d'échapper aux séries et multilogies en urban fantasy et fantasy, or cela reste quand même des genres dans lesquels j'adore me prélasser.
Du coup, je me retrouve souvent les fesses entre deux chaises...

Les trucs qui m'agacent, personnellement :