2 février 2017

What news, Pussycat?

Hop ! un petit article fourre-tout, histoire de donner des nouvelles !

Tout d'abord, un point que je n'avais pas mis en avant, comme je fais partie des auteurs de la maison d'édition du Chat Noir, même si je n'ai qu'un seul titre à ce jour dans son catalogue, j'ai le grand bonheur d'y avoir un petit portrait, à côté de tout plein d'auteurs talentueux (j'ai un peu l'impression de m'y insérer comme un imposteur, mais chuuuut).



La photo date d'août dernier et m'a valu de sacrées prises de tête, cependant j'en suis contente ! (depuis, mes cheveux ont quasi repris leur couleur naturelle et bien repoussé, mais j'aime cette photo, que je suis parvenue à prendre en suivant les conseils avisés d'un pro)
(et en faisant tout et n'importe quoi, aussi...)

(la preuve)

Enfin, août est loin derrière nous et j'avoue que je suis déjà ravie de sentir que les jours rallongent ostensiblement.
Au moins, on ne pourra pas dire que nous n’avons pas eu d’hiver cette année !
Je ne sais pas pour vous, de mon côté, je me sens über sexy le matin, quand j’enfile mon jean-increvable-tout-terrain-plein-de-peinture, ma meilleure polaire, mes chaussures de marche et que je visse ma lampe frontale pour me rendre au fond de ma prairie mon jardin. C'est quand même plus sympa quand le temps est au froid sec ; le retour du crachin ne m'arrange pas des masses.

Dans tous les cas, je m'habille de la sorte aux aurores parce que je suis aux petits soins pour mes bestioles, en particulier Rudie qui vit à l’extérieur et vient de perdre son compagnon ; ma seule priorité est de m’assurer du confort de mes protégés et je surveille de près ma vieille louloute, même si elle a l'air d'être plutôt du genre veuve joyeuse (en tout cas, elle ne se laisse pas mourir de faim).


(cette photo a plus de 10 ans ! je réalise qu'elle n'a pas changé, ma louloute !)

Cela ne m’empêche pas de poursuivre mes autres activités, même si j’ai sérieusement levé le pied côté navigation sur Internet. Cela fait partie de mes objectifs 2017, d'ailleurs je me suis réorganisée en janvier pour ne pas y perdre trop de temps. Quitte à procrastiner, je préfère m'y prendre de façon plus utile. Surtout, il m'arrive de rester plusieurs jours sans même allumer mon PC personnel et j'avoue que ça fait du bien. La vie réelle, c'est bien aussi.

Du coup, je ne sais toujours pas ce que ce blog va devenir. Je ne vais pas réitérer l’erreur de 2016 qui a consisté à me montrer trop ambitieuse (je n’ai pas tenu 3 mois), j'ai même plutôt la problématique inverse : je ne suis pas certaine d'avoir de quoi l'alimenter.
J'ai une grosse envie d'y faire le ménage pour au moins avoir un support propre, pour commencer.
Ce qui est certain, c’est que je vais faire du tri dans les retours de lecture (ne conserver que ceux des romans que j’ai vraiment aimés) (mais sans doute pas tout de suite). Je donnerai peut-être aussi un coup de dépoussiérage dans les vieux articles, surtout que certains ne correspondent sans doute plus du tout à mon évolution personnelle. Ou simplement je les trouve maintenant trop indigestes pour avoir envie de les conserver en ligne. J'ai d'ors et déjà supprimé les vieux articles "Sur mon 31" qui n'avaient aucun intérêt en tant qu'archives.

En parallèle, je pense abandonner mes bilans mensuels sur mes lectures.
Ce n'est uniquement à cause de l'éternelle question de la légitimité de mes retours.
La motivation n’y est plus, tout simplement, c’est même devenu limite angoissant cette obligation de faire des retours.
Mais j'avoue que j'aimerais l'avis des personnes qui suivent ce blog.
J'aimerais connaître vos envies, savoir quels articles vous ont le plus intéressé / paru pertinents en 2016, pour me caler dessus pour 2017.

Dans tous les cas, passe moins de temps devant mon écran me parait nécessaire (si encore c'était pour écrire... mais vu que ce n'est pas le cas...). Surtout qu'il serait vraiment bien que je reprenne plutôt des activités un peu plus créatives, d'autant que ça m'aiderait à moins ressentir le stress pro (l'année démarrant au quart de tour de ce côté-là).
Ma lubie 2017 ? Tester la gravure sur gomme.
Tout ça à cause du tuto très décomplexant et bien fichu du blog Dans ma petite roulotte, que j'ai initialement commencé à lire et à suivre pour une raison qui n'avait rien à voir.
Je sens de beaux ratés en perspective ! M'enfin, tant que ça ne se termine pas aux urgences avec une gouge enfoncée dans la main, je dirais que tout va bien.


(le genre de petites choses que je vais essayer de graver)

Je continue de découvrir de chouettes séries (Troll hunters, Magicians), des blogs inspirant (je vais d'ailleurs les placer en lien), des projets de romans extras (vive les challenges 1er jet de CoCyclics ; même si je me suis promis de ne pas m'éparpiller cette année et de limiter le nombre de ceux que je suis).
J'ai hâte de reprendre désencombrement et jardinage (janvier ne s'y est pas prêté du tout !). J'ai toujours 36 envies et pas assez de temps ou  d'énergie pour tout faire, mais j'y travaille.
Et surtout... je me dis que Muse commence certainement à se lasser de son beau brésilien... parce que j'ai comme l'impression qu'elle me titille.
En même temps, si je ne termine pas l'écriture de La panna cotta, personne ne le fera à ma place !
Mais je n'aurais quand même jamais cru que les dernières élections du président des USA m'obligeraient à changer la fin de mon roman... comme quoi, j'ai finalement bien fait de ne pas le finir trop vite !
(oui, je sais, je suis la reine de la mauvaise foi)




8 commentaires:

  1. Coucou Cécile,

    Pour ma part, j'aime bien savoir ce que tu lis, rigoler devant tes aventures quotidiennes et découvrir tes nouveaux projets. Tu as souvent des idées incroyables : de la sculpture sur gomme, génial !

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. L'idée n'est pas de moi, note... et j'avoue platement que le premier essai est un véritable massacre ! *rires*
      (il faudra que je vous montre ça !)
      (si je ne progresse pas rapidement, je pense que ce sera vite plié)

      Supprimer
  2. Salut Roanne, j'ai appris très récemment que tu étais l'auteur de La pelote d'épingle chez Les éditions du Chat Noir. Du coup, j'ai du surement te croiser sur dans les salons sans le savoir. La blogo est petite comme quoi. Ravie d'apprendre que tu écris un nouveau roman. Je te souhaite bon courage pour la fin de l'écriture de Panna Cotta. Même si je pourrais avoir des idées d'écritures, en faire un roman est inconcevable pour moi. ^^ Donc je suis admirative devant le travail que les écrivains fournissent! Je te souhaite que tu réalises tes objectifs sans t'imposer de contrainte. Souvent le stress est l'élément néfaste de nos vies mais il faut faire avec et apprendre à le gérer! Bon courage. :)

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. En effet, nous nous sommes certainement croisées sur l'un des 4 salons que j'ai fait en 2015... par contre, vu que je n'ai aucune tête, ne m'en veut pas si on se recroise et que je ne te reconnais pas.
      La blogo est formidable, quand même, pour faire des rencontres, trouver des infos, se renseigner, créer des liens. Je n'ai pas franchement envie de perdre ça.
      Pour l'écriture, eh bien... je verrai. Il faut que je recommence par m'organiser pour lui laisser sa place. Je ne vais pas recommencer à chouiner à ce sujet, ça n'apporte rien, il faut juste que je me remette à bosser. ;)

      Supprimer
  3. Moi je les aime tes bilans de lecture, condensés, à l'essentiel, ils me donnent souvent des idées, notamment en ce qui concerne les auteurs francophones. J'ai d'ailleurs découvert chez toi Proie Dunoir que j'offre régulièrement, avec un autre, mais je ne me souviens plus qui l'a écrit, tu sais, je crois que le titre est "La pelote" de quelque chose... "D'épingles" peut-être... Ca te dit quelque chose? (Oui je sais, mon humour est nul ce matin, mais je suis fatiguée, et je n'ai pas encore pris min café, et j'ai une très longue journée qui m'attend, et j'ai un gros chat sur les genoux (ne me demande pas ce que viens faire le chat dans ma réponse, il est là, un point c'est tout!) et...

    J'aime bien aussi tes autres posts, même s'ils sont souvent en rapport avec l'ordre ou le ménage (le ménage, nan mais on croit rêver! :) )

    Je me suis aussi beaucoup posée la question de mon blog, si le garder ouvert ou non, mais finalement, je pense que c'est une bonne chose de l'avoir, à partir du moment où on ne se met pas la pression. Personne ne nous oblige à publier telle ou telle chronique, personne ne nous oblige à parler de nos lectures. Je le fais quand j'en ai envie, quand j'ai le temps.

    Il me permet de retrouver des gens que j'apprécie, d'aller voir quand j'ai le temps (c'est à dire une fois tous les 15 jours) ce qu'elles font, de leur faire un petit coucou, et puis voilà.

    La vie est à l'extérieur, c'est vrai (je suis bien placée pour le savoir: pas de réseaux sociaux pour moi, par exemple, pas beaucoup de temps passé sur le net par jour, (j'y vais assez pour mon boulot) ) et ma famille animale nombreuse est un bon garde-fou si je l'oublie (je suis aussi une adepte du jean confortable mais moche, de la polaire bien chaude, des chaussettes de rando qui vont bien dans les bottes et de la frontale pour affronter l'obscurité matinale quand je vais m'occuper de mes chevaux)... Mais malgré tout, un blog permet de jolies rencontres, qui parfois devient réelles...

    Et si Muse revient te titiller pour t'en éloigner, pas grave... Il ne t'en voudra pas!

    (Euh, par contre, de la sculpture sur pomme? Je suis perplexe là, très perplexe! )

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. (Punaise, je t'ai écrit des romans ce matin!)

      Supprimer
    2. Ah, mais j'adore tes romans, moi ! ça fait super plaisir ! quand je pense à l'abominable retard que j'ai encore réussi à accumuler sur mes blogs de prédilection, dont le tien, ça va être jojo quand je vais me faire une séance de rattrapage.
      En tout cas, merci pour ce retour, ton message va dans le sens de celui d'Elikya. Comme j'aime bien faire plaisir aux copines, je vais voir ce que je peux faire pour vous !
      *regarde la liste de ce que j'ai lu en décembre*
      Ah. Oui. Ce serait quand même dommage que je n'en parle pas... (plein de lectures destinées à glousser ! même si je sais bien que nous ne gloussons pas ; nous ne sommes pas du genre dindon).
      Je vais essayer de faire un effort, en tout cas.
      Pour la gravure, j'ai mis le lien directement dans le texte de l'article, mais la photo parle un peu d'elle même. Franchement, c'est fun à faire, c'est juste que le résultat n'a rien à voir quand on n'est pas doué.
      Techniquement, il y a deux trois trucs qu'il faudrait que je pige.

      Supprimer
    3. Moi je glousse, mais avec classe. Je ne sais pas dans quelle catégorie ça me met? Un dindon classieux ? Une dinde élégante? Mouais, pas très glamour tout ça. Surtout que parfois, je file à l'étage pour glousser et esquisser quelques pas de danse savamment coordonnés afin que Doux Chéri ne soit pas ébloui par tant de talent.

      Ou qu'il se moque de moi ensuite jusqu'à la fin de mes jours...

      Et si dans tes lectures de décembre il y en a qui font glousser avec classe, je suis preneuse! Mais quand tu auras le temps de nous pondre un article hein, pas de pression (tu remarqueras que nous restons dans le registre des volatilles!). J'ai une PAL qui a tendance à se reproduire à la vitesse grand V. PAs ma faute, j'ai aussi un doigt qui prend son indépendance et qui clique tout seul sur le petit panier de mon écran quand je suis fatiguée. C'est un problème, un vrai problème ça... Surtout que je suis vraiment fatiguée en ce moment, et je ne le contrôle plus...

      Très embêtant, je t'assure.

      (Tu remarqueras que plutôt que bosser, je viens raconter des bêtises sur ton blog. C'est ta faute, tu m'as provoquée avec un post sur le ménage, et ensuite avec de la sculpture sur pomme. Je ne m'en remets toujours pas!)

      Supprimer