3 mai 2017

Lectures d'avril

Hey, vous avez vu ça ? Malgré mon penchant pour la procrastination chronique, je ne suis pas en retard ce mois-ci !

OK, pour une fois j'ai anticipé, j'ai préparé ce bilan de mes lectures tout au long du mois d'avril... Alors, pour faire bien mais court, voici mon petit retour sur les titres découverts le mois dernier. Pour info, ayant pris du retard sur pas mal de projets personnels, je ne devrais rien lire a priori en mai, donc il n'y aura sans doute pas de bilan en juin. Malgré tout, je compte bien meubler ce blog : à force de procrastiner j'ai de quoi vous faire subir quelques articles qui ne servent à rien d'autre qu'à vous pousser, vous aussi, à procrastiner. Pas de raison que je sois la seule.

Le rêve de l’architecteLe dernier apprenti sorcier tome 4, Ben Aaronovitch, traduit par Benoît Domis, éditions J'ai Lu : cette série reste vraiment une de mes préférées (pour ne pas dire ma préférée) en matière d'urban fantasy ; pourtant, l'auteur n'est pas tendre avec ses personnages et la fin de ce tome a encore réussi à me surprendre ; je veux lire la suite !
(je n'en dirai pas plus pour ne pas risquer de spoiler)




Le pacte de la voleuse, Widdershins tome 1, Ari Marmell, traduit par Émilie Gourdet, éditions Lumen : ce roman fantasy à l'ambiance renaissance avait beaucoup plu à Sytra donc je l'avais acheté quand j'étais tombée dessus, sur ses conseils. Franchement, c'est vrai qu'il est bien sympa (dans le genre petits meurtres entre amis, il se pose là, aussi) ; par contre, j'ai lu que la suite ne vaut pas forcément le coup, donc je vais certainement m'arrêter sur cette bonne impression.
En tout cas, ce titre a éveillé ma curiosité et je vais regarder ce que cette petite maison d'édition a traduit et publié d'autre, car elle m'a l'air de valoir le détour.


Les yeux jaunes des crocodiles, Katherine Pancol, éditions Le Livre de Poche : là par contre... je ne dis pas que c'est un mauvais roman (bien au contraire) mais ce n'est clairement pas ma came ; je l'ai trouvé long et j'avoue que j'ai sauté des passages pour quand même avoir le fin mot de l'histoire. Au final, je n'ai pas accroché (je n'ai pas éprouvé de réelle empathie pour les personnages, ça n'aide pas). En fait, j'ai failli le reposer au bout d'une centaine de pages, mais je me suis accrochée par curiosité. Je n'aurais peut-être pas dû me forcer.


Le zoo pétrifié, 1er tome de la série graphique Les carnets de Cerise, de Joris Chamblain et Aurélie Neyret, publié par les édition Soleil, republié par France Loisirs : cette BD est un petit bijou ! Je l'ai lu / dévoré le jour même de son achat, je le relierai ; la douce chaleur des graphismes aide beaucoup, l'ambiance automnale y est magnifiquement mise en valeur et cette lecture m'a fait un bien fou ! C'est un bel ouvrage jeunesse à placer entre toutes les mains ; j'ai hâte de mettre la main sur les suites.


Sorcières Associées, d'Alex Evans, autoédité. Ce roman a été ré-édité par ActuSF dans l'intervalle, donc on ne le trouve plus sous le format que j'ai lu, avec sa couverture steampunk. Je vous mets la nouvelles couverture, qui est raccord avec l'univers. J'avoue que le début de lecture a été un peu fastidieux à cause de la masse de noms de peuples et de références, que j'ai été dans l'impossibilité de digérer, heureusement la plume, l'univers, l'intrigue et les deux héroïnes dont on partage les points de vue en alternance ont largement compensé ce foisonnement. Ce roman est une vraie belle surprise, je n'ai pas pu en décrocher avant de l'avoir terminé. J'ai particulièrement apprécié les deux sorcières aux personnalités si différentes, qui possèdent une expérience crédible, font face à des problématiques féminines parfois bien terre à terre, sans parler du décor dans lequel elles évoluent. J'en suis à espérer une suite (il faut que je me renseigne auprès de l'autrice pour savoir si c'est un one-shot, j'ai oublié de lui demander).


Ys - Horizon, 4ème et dernier tome de Soufflevent, d'Andoryss et Xavier Colette, paru aux éditions Delcourt : je vais faire bref : ce 4ème volet clôture à la perfection la série. Celle-ci se confirme donc comme un bel ensemble tout public (visant initialement un public young adult, de mon point de vue), avec un superbe univers fantasy et steampunk. L'esthétique y est toujours aussi chouette et l'intrigue prend le soin de refermer toutes ses portes. Bref, au final, les Soufflevents offrent un beau moment d'évasion qui fait du bien.


Voilà, c'est tout pour avril, a priori il n'y aura rien pour mai. Il parait qu'il faut que je bosse...

2 commentaires:

  1. Des lectures très sympas pour ce moi d'Avril!
    Pancol, j'ai vraiment du mal. Cela manque de rythme pour moi. J'ai découvert Cerise en l'offrent à ma nièce, et tu as raison, c'est un petit bijou!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci pour ton message, tu mets exactement le doigt sur ce qui m'a gênée concernant Les yeux jaunes : il est très dense, avec une belle histoire en toile de fond, les personnages sont fouillés, mais ça manque de rythme en effet. Puis j'ai vraiment eu un souci d'attachement, j'ai préféré certains persos très secondaires aux persos principaux.
      Concernant Cerise, j'espère mettre la main sur le tome 2 le mois prochain.

      Supprimer