20 avril 2018

Racontage de vie et autres anecdotes #03


Anecdote du jour... je cherchais une image pour illustrer mon article fourre-tout du mois, j'ai tenté "magazine dans l'herbe" sur un célèbre moteur de recherche, zieuté la partie "Images" et je suis tombée, entres autres, sur une photo de feuillage de ricin (ou de cannabis, difficile à dire) et une photo de nana nue. Quel rapport avec la choucroute ?...
Ah, les mystères de l'Internet.
Du coup, la recherche "livre dans l'herbe" s'est avérée plus pertinente.
Ahem.

Que dire, il fait beau, il fait chaud, les bords de route fleurissent et les oiseaux chantent. Que c'est bucolique ! C'est donc le moment de faire le grand ménage, aérer son nid et tout récurer !
Naaaaan. J'déconne !

Vous faites ce que vous voulez, perso, j'ai préféré sortir la chaise longue et profiter à fond, parce qu'il n'est pas dit que cela dur. Surtout que j'ai finalement bien occupé mes soirées depuis le dernier bilan, donc je mérite mes petites pauses au milieu des pâquerettes, du trèfle et des pissenlits.

Bien entendu, je ne vous oblige pas à approuver mon comportement, cependant je doit admettre que je me fiche un peu de votre avis, sur ce coup-là.
(comment ça, pas que sur ce coup-là ?...)

7 avril 2018

Lectures de mars


Ce mois-ci, je ne vous saoulerai pas ! Et pour cause, Muse ayant débarqué avec armes et bagages, en mars j'ai lu... 2 romans et 1 BD.
C'est tout et je ne ferai sans doute pas mieux en avril !


19 mars 2018

Racontage de vie et autres anecdotes #02

Source photo : http://fairyflutters.tumblr.com/

Vous vous souvenez de l'anecdote qui m'a valu de relancer (ou tenter de relancer) un gros article pêle-mêle mensuel ? Il s'agissait de la diète que je m'étais imposée sans même en avoir eu conscience en 2017. Eh bien, le moins qu'on puisse dire, c'est que la tendance semble s'être étrangement inversée au cours des dernières semaines... sans même que je le fasse exprès !

Je découvre plein de trucs, plein de choses, plein de ressources à en avoir la tête qui tourne et clairement pas le temps de tout voir, tout écouter, tout découvrir.
Il faudrait que je songe à noter tout ça pour mon bilan annuel...

Ce comportement boulimique, au final, me réussit plutôt pas mal. Au point qu'il semble bel et bien que mon fonctionnement soit du genre "moins je fais, moins je fais, plus je fais... plus je fais".

Résultat des courses, Muse est de retour. Et ça, je ne l'avais honnêtement pas prévu au programme...

15 mars 2018

"Érèbe", tome 1 du Projet Léthé, de Chris Rigell

Quand une couverture est parfaitement raccord avec son roman :heart:

Dix ans… Dix ans que le monde a sombré dans le chaos. La viridis, cette peste surnaturelle, la météo aberrante, la faune monstrueuse, les morts qui refusent de le rester sont devenus notre quotidien. Au prix d’une existence recluse, nous survivons à Bouïan, bastion d’ordre et de paix. Ça ne pouvait pas durer. Notre père adoptif a attrapé à son tour la viridis. Mon frère, ma jumelle et moi-même décidons alors de quitter la sécurité de Bouïan pour le sauver. Accompagnés de nos amis, nous n’avons d’autre choix que de nous lancer dans un voyage risqué à travers les terres sauvages. Au bout de notre périple, nous espérons trouver ce que les guérisseurs affirment être le remède à tout. Mais nous ignorons encore ce qui nous attend… Peut-être la réponse à notre passé dont je n’ai gardé que peu de souvenirs. Et quelles sont ces marques noires sur mon corps et mes mains ?

Si mes précédents retours de lectures phares de ce début d'année concernaient des livres contemporains pétillants et feel good, j'opère un véritable changement de ton et d'univers avec ce 3ème coup de cœur 2018.

Et pour cause ! il s'agit d'un roman qui mélange les genres sans pour autant s'éparpiller et, à cet exercice d'équilibriste, Chris Rigell force l'admiration. Loin des clichés qui plombent la plupart des dystopies young adult, elle a su créer un univers original et donner un caractère particulier à une histoire universelle : celle d'adolescents livrés à eux-même qui font le mur et risquent leur vie, pour tenter de sauver ce qui leur est cher (ici, leur père adoptif). Là où l'on pourrait tomber sur une énième quête initiatique, on va plutôt de surprise en surprise.